Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Agence Diderot, Agence immobilière CHAUMONT 52000

Ce qu'il faut retenir de la loi sur la transition énergétique

Publiée le 13/03/2015

Baisser la part du nucléaire dans la production électrique à 50 %, monter en puissance sur les énergies renouvelables, donner la priorité aux transports propres. Voilà pour les principaux objectifs que s'est fixés la France en adoptant hier au Sénat le projet de loi sur la transition énergétique.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais derrière ces grands principes figurent des dizaines de mesures concrètes censées permettre aux Français de consommer moins pour vivre mieux. Voici les principales, sachant que certaines pourront encore remodeler à la marge.

Des aides afin de rénover votre logement. Vous souhaitez isoler votre toit, changer votre chaudière, installer un double vitrage mais n'avez pas les moyens de faire un prêt ? Vous pourrez bénéficier d'un crédit d'impôt transition énergétique à hauteur de 30 % du montant de vos travaux, dans la limite de 16 000 € pour un couple, et d'un écoprêt à taux zéro. Pour savoir à quelles aides vous avez droit, rien de plus simple : il suffit de composer le numéro azur 0.810.140.240 ou de consulter le guide des aides financières sur le site de l'Ademe (www.ademe.fr).

L'achat d'un véhicule propre subventionné jusqu'à 10 000 EUR. Pour vous inciter à acheter un véhicule moins polluant, le gouvernement proposera à partir du 1 er avril aux propriétaires désireux de se débarrasser de leur vieille guimbarde de cumuler le bonus accordé pour l'achat d'un véhicule électrique à la prime à la conversion. Et si vous souhaitez installer chez vous une borne électrique, vous pourrez bénéficier d'un crédit d'impôt.

Un chèque énergie pour les plus modestes. Quatre millions de personnes bénéficieront à terme du chèque énergie, un coup de pouce créé pour aider les ménages les plus modestes à régler leur facture. Des précaires énergétiques à qui Ségolène Royal souhaite aussi éviter des coupures d'eau. La ministre avait annoncé lundi qu'elle souhaitait revenir sur l'interdiction de cette pratique. Mais elle a changé d'avis, estimant que des « procédures de recouvrement pour les mauvais payeurs existent déjà » et qu'il fallait préserver les foyers qui sont de bonne foi.

L'implantation des éoliennes mieux encadrée. Un amendement adopté hier au Sénat prévoit que les éoliennes dont la hauteur dépasse 50 m devront être installées à une distance d'au moins 1 km des habitations. Ce qui revient à durcir radicalement les conditions d'implantation des installations éoliennes dans l'Hexagone. Mais, sur ce point, Ségolène Royal souhaite revenir au texte initial voté à l'Assemblée nationale en octobre. Plutôt que d'instaurer une distance minimale, la ministre de l'Ecologie prône de meilleures études d'impact pour « protéger la tranquillité des gens et la beauté des paysages », au cas par cas.

Souce : leparisien.fr - Frédéric Mouchon

Notre actualité